Conditions de travail

QUELLES SONT LES CONDITIONS SPÉCIFIQUES NÉCESSAIRES POUR UNE INTERPRÉTATION RÉUSSIE?

Pour rappel, tout ce que vous dites sera interprété : veillez à ne pas mettre l’interprète dans une situation délicate en lui adressant des commentaires au lieu de communiquer directement avec votre interlocuteur. Si vous évoluez dans un domaine très spécifique (médecine, justice, …), veillez à rendre votre discours accessible à la personne sourde car l’interprète ne pourra le faire à votre place.

Conditions temporelles

Nous vous conseillons de prévoir un temps de rendez-vous plus long que celui que vous utilisez pour des rencontres avec des personnes s’exprimant dans votre langue.

Une pause de plus ou moins 10 minutes toutes les heures est la règle générale mais cela peut varier selon les circonstances.

Si la réunion que vous organisez ou à laquelle vous participez ne prévoit pas de temps de pause, il faudra en avertir le service qui mandatera alors deux interprètes tout comme pour les interprétations qui durent plus de deux heures.

Lorsque l’interprétation dure toute une journée, les temps de pause et de repas ne sont pas des temps de travail pour l’interprète. Ils doivent lui permettre de se reposer.

Si vous avez besoin d’être traduit pendant ces moments-là, merci d’en informer le service à l’introduction de votre demande. En effet, l’interprétation demande énormément de concentration et l’interprète doit disposer de moments pour se ressourcer.

Conditions matérielles

De façon générale, l’interprète prendra toujours place à côté de la personne entendante afin que la personne sourde puisse bien les voir côte à côte et ainsi avoir une bonne vision globale de la situation.

Si des vidéos ou des diaporamas sont proposés durant l’interprétation, il est nécessaire que l’interprète les visionne avant car certains documents ne sont pas traduisibles sans préparation, surtout si l’interprète, face au public, ne voit pas l’écran qui se trouve dans son dos.

Lors de CONFÉRENCES, de SÉMINAIRES et de FORMATIONS, il sera important d’être attentif à différents éléments :
  • pour l'interprétation du français vers la langue des signes:
    • l’interprète sera placé face au public sourd aux côtés des orateurs ;
    • l’interprète doit être suffisamment éclairé même si la salle est obscure (diapos, film, …) ;
    • l’interprète doit disposer d’un retour son et image ;
    • s’il est fait référence à des documents écrits, il sera intéressant d’en proposer une lecture qui sera traduite en langue des signes. En effet, beaucoup de personnes sourdes éprouvent des difficultés avec l’écrit. En outre, il leur sera impossible de suivre simultanément l’interprétation en langue des signes et un document écrit ou visuel.
  • pour l'interprétation de la langue des signes vers le français:
    • l’interprète doit disposer d’un siège au premier rang, face aux orateurs s’exprimant en langue des signes. Il doit être isolé du public par au moins une place vide de part et d’autre;
    • il doit disposer d’un micro;
    • il est préférable qu’il dispose d’une petite table et d’un éclairage adapté.
  • Enfin, il sera nécessaire d’avertir, au préalable, l’orateur de la présence de l’interprète lors de son intervention.

    Lors de REUNIONS, une brève rencontre préalable avec l’interprète permettra de l’informer sur la liste des intervenants, leur nom ou leur signe ainsi que leur titre ou leur fonction.

    Un animateur ou un médiateur de réunion sera indispensable pour assurer une gestion rigoureuse de la prise de parole ou de signe.

    Actualités

    RELAIS SIGNES EST GRATUIT

    Juin 2017

    Le saviez vous ? Le service Relais-Signes est GRATUIT pour les personnes sourdes !

    Les prestations d’interprétation à distance via Relais Signes ne sont plus décomptées du forfait annuel.


    Pour les sourds qui habitent en Wallonie il faut s'inscrire au SISW et signer une convention de collaboration : www.sisw.be/inscription.php.


    Pour les sourds qui habitent Bruxelles, il faut s’inscrire au SISB : www.infosourds.be.


    Pour s'inscrire à Relais-Signes: www.relais-signes.be/inscription.php

    Informations

    Décembre 2015

    Depuis le 1er juillet 2015, le SISW est agréé par l’AWIPH. Dans ce cadre, l’AWIPH oblige le SISW à signer une convention de collaboration avec toutes les personnes qui sont inscrites au SISW. Cette convention reprend les grands points des conditions qui déterminent l’organisation des prestations d’interprétation. Tous les éléments contenus dans cette convention sont expliqués de manière complète dans le règlement d’ordre intérieur.